Skip to main content

Blogue

Études de capacité énergétique : un nouveau service de Murbly en collaboration avec Hydro-Québec

Les études de capacité énergétique peuvent prendre du temps et coûter cher, mais sont souvent exigées par les codes électriques (tel que l’article 8-106 du chapitre V, Électricité, du code de construction du Québec) et constituent une condition préalable à l’installation de bornes de recharge pour véhicules électriques (ou ARVÉ, appareillage de recharge pour véhicules électriques) dans les immeubles multirésidentiels.

Dans ce nouvel article, apprenez-en plus sur la nécessité de réaliser une étude de capacité énergétique, et découvrez ce que fait Hydro-Québec pour rendre les données de consommation énergétique des bâtiments plus accessibles. Enfin, découvrez comment ce partenariat entre Murbly et Hydro-Québec répond à ce prérequis.

Un nouveau service Murbly

Qu’est-ce que Murbly ?

Murbly est une plateforme informative gratuite qui offre des ressources et des outils à tout copropriétaire, syndicat de copropriété, propriétaire ou gestionnaire immobilier qui cherche à s’orienter dans le processus d’installation de bornes de recharge pour véhicules électriques (ou ARVÉ). À leur demande, les conseils d’administration et associations de copropriété se heurtant à des obstacles particulièrement complexes relatifs à l’infrastructure électrique ou à la politique de recharge, par exemple, peuvent même profiter de consultations avec un conseiller en solutions de recharge de Murbly.

Guider les syndicats de copropriété, les gestionnaires et les copropriétaires a donné aux consultants de Murbly la compétence et les connaissances nécessaires pour travailler avec Hydro-Québec afin de s’attaquer à l’un des principaux obstacles à l’installation de bornes de recharge en multilogement : l’étude de la capacité énergétique. 

Murbly peut maintenant offrir un nouveau service de production d’études de capacité aux syndicats d’immeubles de copropriété éligibles.

Qu’est-ce qui est inclut dans ce service ?

Une consultation ;
Les données de consommation recueillies par Hydro-Québec relatives à l’immeuble concerné ;
Un compte rendu réel de la capacité énergétique du bâtiment, grâce aux données fournies par Hydro Québec ;
Une feuille de calcul ;
Une synthèse claire des résultats sous forme de rapport ;
Des vidéos d’accompagnement ;
Une recommandation sur le nombre de bornes de recharge à ajouter à l’infrastructure existante.

L’étude de capacité énergétique est-elle requise pour installer des bornes en multilogement ?

Oui, au Québec c’est obligatoire ! Tout comme dans de nombreuses autres provinces, où cette étape doit être effectuée préalablement à l’installation de bornes de recharge pour véhicules électriques, car connaître la consommation d’énergie d’un bâtiment permet d’éviter l’installation d’un trop grand nombre de bornes selon sa capacité disponible. Et bien que la recharge à domicile est avantageuse à bien des égards, la protection de l’infrastructure électrique doit rester une priorité (ce à quoi RVE se consacre). L’installation d’un trop grand nombre de bornes de recharge sur une infrastructure dont la capacité est limitée peut entraîner des conséquences indésirables telles que des pannes de courant, des incendies et des surtensions. 

Pour éviter ces accidents et pour mieux protéger votre domicile, apprenez à gérer l’électricité de votre voiture électrique avec les systèmes certifiés de gestion de l’énergie des véhicules électriques (SGEVÉ) de RVE.

SGÉVÉ de RVE : la gamme DCC

SGÉVÉ de RVE : la gamme SMP

L’étude de capacité, un défi supplémentaire ?

Les données de consommation d’énergie sont difficiles à obtenir et les études de capacité énergétique nécessitent du temps, de l’argent et des ressources qu’il peut être difficile de prévoir.

Une partie de la contrainte est liée aux délais d’attente et à la question « Qui est responsable de l’étude et combien coûte-t-elle ? ». L’autre partie, elle, réside dans la loi québécoise qui protège le consommateur contre la divulgation de ses données personnelles. La loi 25, qui protège de manière générale les données personnelles contre la divulgation, empêche également les électriciens sous contrat d’accéder facilement aux relevés de consommation électrique d’un bâtiment qui ont déjà été effectués.

Le plus souvent, la seule solution consiste à réaliser une étude de la capacité énergétique en effectuant des lectures sur une période d’un an afin de recueillir des données. Cela signifie qu’il faut attendre une année entière avant même de savoir s’il est possible d’installer des bornes de recharge pour véhicules électriques. Une autre solution consiste à faire appel à des ingénieurs pour effectuer des calculs théoriques qui donneront au consommateur une estimation approximative du nombre de bornes de recharge pouvant être installées. Mais ces calculs sont souvent très conservateurs, coûteux et livrés dans des rapports de plusieurs centaines de pages rédigés dans un langage technique.

Hydro-Québec a l’intention de remédier à cette situation

Hydro-Québec possède ces données, mais il faut s’assurer que le consommateur puisse y avoir accès ! Pour remédier à cette situation, Hydro Québec s’est donné pour mission d’ouvrir les canaux suivants :

La Corporation des maîtres électriciens du Québec (CMEQ) et l’Association des véhicules électriques du Québec (AVEQ), qui représentent deux parties prenantes indépendantes majeures dans l’adoption des VÉ et l’évolution de l’infrastructure de recharge, se verront accorder un accès limité aux données de consommation ;
Un processus sera mis en place pour permettre à un maître électricien d’obtenir une estimation de la charge ou de l’énergie résiduelle d’un immeuble résidentiel à logements multiples (IRLM) ;
Un outil sera développé pour permettre à des représentants de répondre aux demandes des parties prenantes locales (comme ce que Murbly est autorisé à faire) ;
Des ressources seront rendues disponibles selon une approche souple, tout en respectant le cadre législatif.

Des résultats, déjà

L’objectif final de ces mesures est de mettre en place de nouvelles mesures qui accéléreront l’adoption des VÉ en vue d’atteindre les objectifs du Québec pour 2035, qui sont détaillés dans notre article Stratégie québécoise sur la recharge des VÉ : 600 000 stationnements électrifiés d’ici 2030.

Murbly a déjà été en mesure de livrer plus d’une douzaine de rapports à des IRLM du Québec, qui peuvent ainsi répondre à leurs besoins de recharge en se basant sur des données réelles. Le résumé ci-dessous montre qu’un immeuble résidentiel à logements multiples moyen dispose de suffisamment d’énergie pour alimenter au moins plusieurs bornes de recharge sur l’infrastructure existante : des chiffres qui auraient pu être démesurés si des méthodes théoriques avaient été appliquées, mais aussi des chiffres qu’il est tout à fait essentiel de connaître pour prendre des décisions en toute connaissance de cause.

Données de consommation d’énergie pour une étude de la capacité énergétique

Ce partenariat avec Hydro-Québec, et les partenariats qu’Hydro-Québec favorise grâce à ces échanges de données sur la consommation énergétique, seront essentiels pour accroître le nombre de véhicules électriques sur les routes du Québec, ce qui contribuera à atteindre les objectifs de réduction des gaz à effet de serre et à assurer un avenir plus électrique.

L’équipe derrière Murbly est fière de cet accomplissement et est toujours là pour guider les copropriétaires, les conseils d’administration, les locataires d’appartements et les gestionnaires de propriétés dans leurs recherches d’informations claires et précises. Pour toute question relative à Murbly, veuillez visiter la plateforme ou contacter l’équipe directement.

Produits mentionnés dans cet article

Murbly

Une tonne de ressources gratuites à votre disposition

Vous ne savez pas par où commencer pour avoir accès à la recharge des VÉ dans votre condo ? La plateforme informative Murbly est conçue de façon à aider les copropriétaires, gestionnaires et syndicats de copropriété à naviguer à travers le processus d’installation de bornes de recharge dans les places de stationnement de leur immeuble.

Catégorie
Sujets
Table des matières
Partage