Skip to main content

La gestion d’énergie au bâtiment avec la gamme DCC de RVE

Le 28 mars 2022

En multilogement, la solution DCC permet d’alimenter un ARVÉ (Appareillage de Recharge de Véhicule Électrique) en interceptant l’artère en amont du panneau de distribution d’un logement. Le contrôleur de charge DCC permet notamment de monitorer le courant d’artère alimentant le panneau d’un logement et de délester la borne de recharge raccordée lorsque l’intensité du courant atteint un seuil préétabli.

Il est donc permis aux concepteurs de ne pas inclure la charge de la borne de recharge au niveau du calcul de charge de l’artère alimentant le panneau du logement. Cependant, depuis l’interprétation de la RBQ publiée en mars 2022, il est requis d’ajouter la charge au niveau du reste de la distribution en amont de l’artère du panneau du logement avec l’application des facteurs de l’article 8-202 3) a). 

De façon à garantir que la distribution en amont de l’artère du panneau des logements n’est pas surchargée, plusieurs options sont possibles :

1. Faire une étude de capacité énergétique et, au besoin ;

           a) ajuster à la baisse la puissance maximale de la borne de recharge (aussi  appelé ARVÉ), et/ou ;
           b) ajuster à la baisse le seuil de débarquement des contrôleurs de charge DCC (aussi appelé DSDC). 

2. Faire l’installation d’un système de gestion d’énergie du bâtiment (aussi appelé SGEVÉ).

 

Option 1

Pour pouvoir identifier la capacité résiduelle de la distribution en amont de l’artère du panneau des logements, il est possible de faire une étude de capacité énergétique. La méthodologie préconisée pour réaliser une étude de capacité complète consiste à utiliser les données de consommation réelles des compteurs d’électricité selon les transformateurs. Cette méthode permet d’avoir une image réelle des pointes de consommation de la dernière année, conformément au code de construction. Pour avoir accès à ces données, il est nécessaire de se renseigner auprès d’Hydro-Québec et du délégué commercial chargé de l’immeuble afin de faire une demande d’accès aux données. Une fois ces données obtenues, les concepteurs auront alors les informations nécessaires pour identifier la capacité disponible dans l’immeuble et ensuite appliquer les facteurs de l’article 8-202 3) a). Si la capacité disponible est suffisante, aucune démarche subséquente n’est nécessaire. Toutefois, si celle-ci n’est pas suffisante pour alimenter l’ensemble des bornes de recharge, les concepteurs pourront recommander une des actions suivantes :

Ajustement à la baisse de la puissance maximale de la borne de recharge

La plupart des modèles de borne de recharge, dont la Flo G5 et le connecteur mural de Tesla, permettent de limiter la puissance de recharge. Ceci peut permettre à l’installation de respecter le calcul de charge de la distribution en amont de l’artère du panneau des logements, tout en satisfaisant les besoins de l’usager.

Exemple, Flo G5 :

Position du commutateur
du limiteur de courant
Puissance de la borne G5 (A)
Disjoncteur (A)
*dans le panneau électrique
03040
12735
22430
32025
41620
51215
6810
7610
8Non utiliséNon utilisé
9Non utiliséNon utilisé

Il est également possible d’ajuster la puissance maximale de la borne de recharge en modifiant la position du commutateur DIP « EVC »  dans le contrôleur de charge DCC selon le tableau suivant :

Configuration du commutateur DIP « EVC » dans le contrôleur de charge DCC.

Ajustement à la baisse du pourcentage de débarquement du contrôleur de charge DCC

Afin de délester la borne plus tôt lors d’une pointe d’utilisation de l’énergie au logement, il est possible de changer le seuil en pourcentage de la capacité maximale de l’artère du logement qui déclenche un délestage de la borne de recharge. Pour ceci, il faut modifier la position du commutateur DIP « TP » dans le contrôleur de charge DCC selon le tableau suivant :

Configuration du commutateur DIP « TP » dans le contrôleur de charge DCC. Il est à noter que celui-ci est par défaut à 80%.

Ces manœuvres permettront de protéger la distribution en amont de l’artère du panneau des logements grâce à une configuration permanente ou temporaire si la décision était prise de faire ultérieurement l’installation d’un SGEVE.

Option 2

Afin de protéger la distribution en amont de l’artère du panneau des logements, il est également possible de faire l’installation d’un système de gestion d’énergie du bâtiment (aussi appelé SGEVÉ). Ce type de système permet d’optimiser la répartition de la puissance disponible à l’ensemble des bornes de recharge en surveillant les dérivations, les artères ainsi que le branchement, pour éviter tout dépassement de la capacité de l’installation, à tous les niveaux.

Voici comment il est possible d’intégrer un tel système avec le contrôleur de charge DCC.

Printemps 2022 : Le contrôleur de charge DCC de 3e génération

La 3ème génération du contrôleur de charge DCC, disponible dès le printemps 2022, dispose d’une entrée de commande de type « contact sec » qui permet à un système de gestion d’énergie du bâtiment de contrôler les contrôleurs de charge DCC lorsque la capacité de l’infrastructure en amont du contrôleur de charge DCC est atteinte.

  • Si le contact sec est ouvert, le contrôleur de charge DCC déleste la borne, même si la capacité à l’artère du panneau du logement est suffisante. 
  • Le système de gestion d’énergie au bâtiment recommandé est le panneau LS-100 de Cristal Controls. Ce système permet jusqu’à 16 groupes de délestage de type « premier arrivé, premier servi » (FIFO)

2024 : Le contrôleur de charge DCC de 4e génération et le système de gestion d’énergie du bâtiment DCC

RVE développe un système complet SGEVE multi-niveaux. Ce système est constitué d’une passerelle avec des lecteurs de courant et de la 4ème génération du contrôleur de charge DCC.

Cette solution, via une connectivité bidirectionnelle entre la passerelle et les DCC, permet un délestage plus précis et plus intelligent.

Rétrocompatibilité entre les générations de DCC

  • Les composantes mécaniques (boitier, pont métallique) et les éléments électriques (relais, fusibles) restent inchangés entre les générations de DCC. 
  • La version actuelle du DCC-BOX est compatible avec toutes les générations futures de DCC-PCB
  • RVE mettra en place un programme de crédit sur retour des PCB d’anciennes générations lors de l’achat du PCB des générations 3 ou 4.

Fonctionnalités des générations DCC actuelles et futures

DCC Gen 1 et 2 (actuelle)
DCC Gen3
DCC Gen 4
Disponibilité
actuelAvril 20222024
Compatibilité avec système de gestion d’énergie au bâtiment
aucunLS-100Système de gestion d’énergie du bâtiment DCC
Connection de données entre le système de gestion et les DCC
N/AUnidirectionnelleBidirectionnelle
Délestage intelligent 
NonNon Oui
Modulation de la puissance des bornes compatibles
NonNon Oui
Ce résumé du nouveau cahier explicatif de la Régie du bâtiment du Québec sur le chapitre V, Électricité, du Code de construction intègre des éléments d’information qui visent à présenter les nouveautés du cahier explicatif de la RBQ. Il ne s’agit pas d’un avis juridique ni d’un avis professionnel.

CONTACTEZ-NOUS

Renseignements généraux
Relations de presse
Téléphone

(450) 902-1355

Suivez-nous